9
Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie
Écussion officiel du collège Sainte-Marie
 Plan du siteAccueilChercherÉcrivez-nous   

  L'Association
     > La direction
     > Adhésion
  Quoi de neuf?
  Activités
     > Calendrier des activités
     > Rencontres annuelles
  Les membres
     > Liste des membres
     > Adresses de courriel 
     > Avis de recherche
     > Décès d'anciens
  Vie des Conventums
     > Les rencontres
     > Les responsables
     > Guide d'organisation
  Bulletin des anciens
     > Dernier Bulletin
     > Bulletins antérieurs
  Bilans de vie
     > Bilans d'Anciens
  Histoire du collège
     > L'auteur
     > Extraits choisis
  Souvenirs
     > Éducateurs
     > Textes et photos d'hier
     > Photos de classe
     > L'écusson du CSM
     > Exposition sur le Collège
  liens

PUBLICATION de l'essai de JEAN ROBERT, C. 56

2018-08-31


« Médecin de rue »

Notre confrère Jean Robert, C. 56, est un spécialiste en microbiologie-infectiologie et en santé communautaire, et est un pionnier dans la lutte contre le VIH/sida. Il vient de terminer un essai, « Médecin de rue », dont le lancement officiel a eu lieu le 27 août dernier à la BAnQ.


Au fil de sa carrière, Jean a entre autres été médecin hospitalier universitaire et chef du département de santé communautaire de l’Hôpital Saint-Luc pendant plus de 20 ans, directeur scientifique du Laboratoire de santé publique où il a été chargé de diverses missions pour les gouvernements provinciaux et fédéraux en matière d’infections sexuellement transmissibles et de sida, et médecin hospitalier et directeur des Services professionnels et hospitaliers a` l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme. Il a également enseigné à l’Université de Montréal et ailleurs dans le monde. Il a cofondé le Comité Sida Québec et contribué à la création de la clinique L’Actuel, à Montréal, clinique spécialisée entre autres dans le traitement du VIH/sida. De plus, en 2001, il a fondé, à Saint-Jérôme, une clinique d’infectiologie communautaire sans but lucratif, la Clinique Sida Amitié; cette clinique unique en son genre, associée au Centre Sida Amitié de Saint-Jérôme, apporte soins, aide et soutien aux personnes touchées par le VIH/sida et les hépatites virales.


Médecin de rue, Jean a toujours voulu œuvrer auprès des personnes marginalisées et démunies. Et en décembre 2017, l’Université du Québec en Outaouais lui a donc décerné un doctorat honoris causa « en reconnaissance de sa carrière remarquable marquée sous le sceau de la bonté et de la générosité et son apport fondamental à la communauté. ». Nous reproduisons intégralement ci-après le texte publié par l’UQO à cette occasion; un article à ce sujet avait également été publié par le Journal des Citoyens - Prévost * Piedmont * Sainte-Anne-des-Lacs.

_________________________________________________

Université du Québec en Outaouais

 

Docteur Jean Robert

Doctorat honoris causa 2017

Le docteur Jean Robert est spécialiste en microbiologie-infectiologie et en santé communautaire. Un simple survol de son parcours suffit à comprendre pourquoi on le qualifie d’érudit humaniste animé par l’amour qu’il porte à ses patients. Son oeuvre humanitaire est colossale, peu commune, touchante et surtout essentielle.


Médecin de rue et figurant parmi les pionniers mondiaux dans la lutte au VIH-sida, il oeuvre depuis bientôt 50 ans auprès des personnes marginalisées parmi les plus démunies de la société et souvent rejetées par le système. Qu’elles soient toxicomanes, prostituées, sans-abris ou infectées par le VIH ou l’hépatite C, il les soigne, mais surtout les écoute. Son passage d’une année dans un sanatorium pour soigner une tuberculose, à mi-chemin de ses études en médecine et à une époque où cette maladie était associée à la pauvreté, s’est avéré un moment décisif dans sa façon de voir les patients. Il prône depuis une approche centrée sur l’écoute des patients et sur l’humanisation des soins médicaux.


Reconnu pour son dévouement exceptionnel, sa profonde compassion et son professionnalisme, il prend non seulement le temps d’écouter ses patients, mais aussi de comprendre leur réalité. Peu importe l’heure du jour ou de la nuit et en dépit de conditions sociosanitaires souvent déficientes, il n’a jamais hésité à les soigner dans leur milieu, là ou` les vraies crises se vivent. Comme il le dit souvent : « merci aux universités d’avoir meublé ma bibliothèque et mon esprit, mais surtout merci à mes patients qui m’ont appris la vraie vie ».


Dans ses cliniques, il a toujours reçu tous les patients qui se présentaient, qu’ils aient ou non une carte d’assurance maladie, et tenté de leur trouver une médication gratuite afin d’assurer leur bien-être et d’éviter la propagation des infections dans la communauté. Sa compassion n’a d’égale que sa générosité puisqu’on dit de lui, même s’il ne l’avouera jamais, qu’il paie régulièrement de sa poche des médicaments pour ses patients. Le combat constant de Jean Robert pour la mise sur pied et le maintien d’un programme de consultation et de dépistage anonyme et gratuit témoigne aussi du respect qu’il voue à ses patients et de sa préoccupation de rendre ces services accessibles à tous.


Au cours de sa carrière, il fut notamment médecin hospitalier universitaire et chef du département de santé communautaire de l'Hôpital Saint-Luc pendant plus de 20 ans et directeur scientifique du Laboratoire de santé publique où il a été chargé de diverses missions pour les gouvernements provinciaux et fédéral en matière d’infections sexuellement transmissibles et de sida. Il a cofondé le Comité Sida Québec, dont il fut secrétaire et responsable de la permanence. Il a aussi contribué à la création de la clinique L’Actuel, à Montréal, fondée par les docteurs Clément Olivier et Réjean Thomas.


Jean Robert est un consultant, un mentor et un professeur renommé à qui plusieurs vouent un profond respect. Passionné de l’enseignement de la médecine et soucieux de transmettre son expertise et de réduire les préjugés à l’égard de patients aux besoins différents, il a notamment été professeur agrégé de clinique à la faculté de médecine de l’Université de Montréal. Il a formé la plupart des médecins francophones de Montréal ayant travaillé auprès des clientèles vulnérables atteintes du VIH-sida durant les années 1980 et 1990.


Depuis plus de 30 ans, ce médecin d’exception joue aussi un rôle prépondérant dans les Laurentides. Il a été médecin hospitalier et directeur des Services professionnels et hospitaliers à l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme, et il agit toujours comme médecin-conseil en infectiologie communautaire pour le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides. En 2001, il a fondé, à Saint-Jérôme, une clinique d’infectiologie communautaire sans but lucratif, le Centre Sida Amitié. Cette clinique unique en son genre apporte soins, aide et soutien aux personnes touchées par le VIH-sida et les hépatites virales et veille à sensibiliser, dépister et éduquer la population des Laurentides.


Partie prenante de tous les combats pour transmettre ses enseignements et assurer le mieux-être des personnes vulnérables, il a tracé sa marque au niveau international en prenant part à de nombreux comités internationaux et à de nombreuses missions à l’étranger, notamment pour le compte de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Institut Pasteur de Paris. Il a entre autres été professeur invité pendant près de 26 ans au département de santé tropicale de l’Université de Paris VII, et il a enseigné en Martinique, en Nouvelle-Calédonie, en Russie, en Pologne, au Maroc, en Tunisie, au Rwanda, au Viet Nam et au Pérou.


Le docteur Robert fut un consultant incontournable dans la tourmente scientifique et sociale qu’a amenée la pandémie du VIH-sida et il a travaillé à la révision de la Loi sur la santé publique, au début des années 1990, à titre d’adjoint au sous-ministre de la Santé. Au début des années 2000, il était l’un des médecins qui traitaient annuellement le plus de personnes vivant avec le virus de l’hépatite C au Canada.


Il a publié de nombreux articles scientifiques et participé à la rédaction d’une trentaine d’ouvrages sur les maladies infectieuses et les stigmates associés à la maladie.


Au cours de sa carrière, il s’est vu remettre à deux reprises le prix Médecin de coeur et d’action, de Médecins francophones du Canada et de l’Actualité médicale (1995 et 2010), et a été honoré à plusieurs autres reprises pour l’excellence de son enseignement.


Malgré son âge vénérable, il pratique encore la médecine avec passion, trois jours par semaine, offre toujours de la formation et demeure un interlocuteur incontournable quand il est question de santé publique.


L’Université du Québec en Outaouais est honorée de pouvoir décerner un doctorat honoris causa à monsieur Jean Robert en reconnaissance de sa carrière remarquable marquée sous le sceau de la bonté et de la générosité et son apport fondamental à la communauté.

 

____________________________________________________________________________________________________

 
        
 

L'Association | Quoi de neuf? | Activités | Les membres | Vie des Conventums |
Bulletin des anciens | Histoire du collège | Souvenirs | Liens |
 
Plan du site | Accueil | Chercher | Écrivez-nous |

Copyright © Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie (2004)
Design et conception - Natmark-Concept inc.