Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie
Écussion officiel du collège Sainte-Marie
 Plan du siteAccueilChercherÉcrivez-nous   

  L'Association
     > La direction
     > Adhésion
  Quoi de neuf?
  Activités
     > Calendrier des activités
     > Rencontres annuelles
  Les membres
     > Liste des membres
     > Adresses de courriel 
     > Avis de recherche
     > Décès d'anciens
  Vie des Conventums
     > Les rencontres
     > Les responsables
     > Guide d'organisation
  Bulletin des anciens
     > Dernier Bulletin
     > Bulletins antérieurs
  Bilans de vie
     > Bilans d'Anciens
  Histoire du collège
     > L'auteur
     > Extraits choisis
  Souvenirs
     > Éducateurs
     > Textes et photos d'hier
     > Photos de classe
     > L'écusson du CSM
     > Exposition sur le Collège
  liens

HISTOIRE DU COLLÈGE

Les débuts du collège

<< Page précédente || Liste des sections || Page suivante >>

La fondation de Brébeuf

Après la crise financière qui l'a ébranlé à la fin du XIXe siècle, le collège redevient prospère dans les dernières années du rectorat du père Joseph Lalande (1904-1910). Le nombre d'élèves est alors en croissance rapide ce qui provoque encore une fois un problème d'espace : il faudra tôt ou tard agrandir ou fonder ailleurs un autre collège. Le quartier autour du collège se transforme inexorablement : alors que l'environnement du collège était résidentiel vers 1860, en 1907, la ville qui enserre maintenant le collège est devenue nettement commerciale et industrielle ; le bruit ainsi que la pollution y règnent en maîtres et ce n'est pas alors vraiment le lieu idéal pour faire des études classiques. D'ailleurs plusieurs Pères se plaignent du bruit, même la nuit. Des changements tels que l'élargissement des rues, la destruction des anciens quartiers résidentiels bourgeois, la construction d'édifices commerciaux de plus en plus gros sont monnaie courante. Un grand nombre de personnes travaillent, mangent et circulent maintenant dans les quartiers limitrophes au collège. Nous pouvons aisément comprendre que les Pères aient songé à la possibilité de bâtir un nouveau collège. Ce projet mettra 20 ans à se réaliser : le terrain est acheté en 1907 et ce n'est qu'en 1927 que les travaux de construction seront enfin amorcés.

[La Première Grande Guerre et divers ennuis financiers sont cause des retards]

Le 30 décembre 1923, le Général Wlodimir Ledochowski retarde encore la construction, et le père Lalande lui écrit pour exprimer sa déception. Il précise qu'à l'heure actuelle, les Pères ne peuvent plus faire ce qu'on attend d'eux, vu que la clientèle du collège est devenue trop nombreuse à Sainte-Marie et que les laïcs, surtout les anciens, demandent avec insistance un nouveau collège. L'archevêque, pour sa part, voit dans l'érection d'un nouvel établissement la solution au problème de la surpopulation du collège.

La déception est grande, mais le désir de continuer et d'achever le projet le plus tôt possible demeure intense. À la fin de 1923, tous, c'est-à-dire les anciens, les Jésuites et l'archevêque, sont dans l'attente d'un nouveau collège. Au bilan du 1er janvier 1925, le procureur mentionne : "Les opérations financières du collège, pendant les dernières années, nous démontrent que nous pouvons prudemment compter sur un surplus annuel net de 60 000 $ environ." Devant tous ces faits, le Général donne finalement son assentiment en janvier 1927. La construction peut commencer.

Extrait de Histoire du collège Sainte-Marie de Montréal 1848-1969
Jean Cinq-Mars, © Éditions Hurtubise HMH 1998, Montréal,
pages 133 et 138

<< Page précédente || Liste des sections || Page suivante >>

 

L'Association | Quoi de neuf? | Activités | Les membres | Vie des Conventums |
Bulletin des anciens | Histoire du collège | Souvenirs | Liens |
 
Plan du site | Accueil | Chercher | Écrivez-nous |

Copyright © Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie (2004)
Design et conception - Natmark-Concept inc.